Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

18.4.18

HULOT CONTRE ELISÉE

"Ne confondons pas écologie et anarchie" a dit l'inculte ministre Nicolas Hulot aux habitants de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Le benêt n'a visiblement pas lu Elisée Reclus, géographe anarchiste ayant consacré une partie importante de son œuvre à l'écologie et ce au 19e siècle. Par contre la confusion entre capitalisme et écologie n'a pas échappé à notre ministre millionnaire qui s'y vautre allègrement.




11.4.18

KLEIN CONTRE KLEIN

On ne sera trop conseiller à la bouchère de la préfecture de Loire Atlantique, Nicole Klein, de réfléchir à ce commentaire de Naomi Klein (auteure de "La Stratégie du choc") reporté sur une pancarte hier soir à Paris Saint-Michel. La situation à Notre-Dame-des-Landes est observée de très loin très près.




10.4.18

LE GÉNIE DU BOCAGE

Alors que se déroule une opération militaire d'une cauchemardesque violence dans la campagne de Notre-Dame-des-Landes, nous revient à l'esprit un titre d'un album du très singulier F'murr qui nous a quitté aujourd'hui : Barre toi de mon herbe.



NATHAN DAVIS
15 FÉVRIER 1937 - 9 AVRIL 2018

Il est des musiciens au talent affirmé, mais si délicat qu'ils choisissent toujours l'autre part, celle de la plus affinée et nécessaire modestie qui ne fait que passer, et passer encore pour que chacun s'y retrouve. On pourrait citer Woody Shaw et Nathan Davis bien sûr, artisan transatlantique, auteur en 1976 d'une Suite for Martin Luther King et d'un "Tribute To Malcolm"

6.4.18

SILENT TONGUES

L'inimaginable silence des Silent Tongues...

31.3.18

RECHERCHE DE LA BASSE AU SOMMET
CLAUDE TCHAMITCHIAN À L'IMPROVISTE

Recherche de la basse au sommet

Qu’advient-il de son instrument lorsqu’un musicien disparaît ? La guitare de Jimi Hendrix, le piano de Claude Debussy, la guitare de Georges Brassens, les manuscrits de Nadia Boulanger ou le saxophone de John Coltrane entrent au musée où la vie se fige. Certains échappent à la tentation cryogénique, d’aucuns diront façon d’histoire, pour rejoindre d’autres bras, d’autres doigts, d’autres esprits, d’autres cœurs. C’est le cas d’une contrebasse de Jean-François Jenny-Clark, contrebassiste sublimement impliqué (imbriqué même) dans l’histoire du jazz, confiée à un autre contrebassiste de la génération suivante, musicien de nécessaire implication, de cœur actif. Le 12 mars dernier au studio 106 de Radio France, Claude Tchamitchian, invité d’Anne Montaron dans l’émission À l’improviste, se présente avec la contrebasse de Jean-François Jenny-Clark, dit JF, pour un concert solo d’une courte heure. Le 12 mars, c’est aussi l’anniversaire de Jack Kerouac et c’est par un hasard assez objectif que cette phrase de l’auteur du rouleau Sur la route vient à l’esprit : « Au fond, qu'est-ce qui est arrivé après ? - voilà la seule raison d'être de la vie ou d'une histoire. ». Par la grâce de l’instrument, l’après est ce jour-là un étourdissant déploiement de présent. Accordée autrement, travaillée autrement, aimée autrement, cette basse permet à Claude Tchamitchian (dont on ne dira jamais assez que son Another childhood* est l’un des très grands albums de contrebasse solo de l’univers du jazz - ou du jazz de l’univers), de se quitter lui-même pour se retrouver ailleurs, pleinement ailleurs. Dès les premières notes, on est happé par la profondeur immédiate du geste, une forme d’impatience retenue mais illuminée, la détermination d’explorer la confidence. Tout semble neuf et pourtant tout est intensément gorgé d’histoire, la témérité est délicate, l‘acuité limpide et l’intensité évocatrice foisonnante ; l’exercice pouvait sembler périlleux, il n’en est rien, il dépasse largement le défi initial, le rituel même, pour un tissage (maîtrise de l’archet) de tous les multiples franchissant un seuil où s’affirme la visionnaire osmose, là-haut à voix basse.

29.3.18

BUDDHA MACHINE

On en sait plus trop où donner de la tête dans la restitution sonore
après
le rouleau
le 78 tours
le 33 tours microsillon mono
le 16 tours mono
le 45 tours mono
le 33 tours microsillon stéréo
le 45 tours stéréo
la cassette
la cartouche 8 pistes
le 33 tours quadraphonique
le minidisc
la DAT
le CD
la DCC
le CD Audio DTS
le Blu-spec CD
le SA-CD
le téléchargement
le streaming
(et il y a des oublis dans cette liste)


Voici (pour les amateurs de musique répétitive - Philip Glass et consort), la Buddha Machine (il est des inventions qui ne s'inventent pas - découverte au Souffle Continu la semaine passée, mais qui semble avoir déjà quelques années d'existence et un certain succès)
What's next ?

28.3.18

STÉPHANE AUDRAN

Stéphane Audran était chez Dullin, elle y a connu et aimé Jean-Louis Trintignant, a fait ses débuts sur scène ensuite avec un peu de pellicule, mais c'est lorsqu'elle devient l'Hélène de Chabrol que se révèle une figure essentielle du cinéma français. Elle est l'actrice qui donne forme à un certain cinéma d'une vague nouvellement hitchcockienne qui pourfend la bourgeoisie. On la retrouvera évidemment avec Buñuel mais aussi Welles, Tavernier, Mocky ou Sautet. Stéphane Audran où le très subtil balancement qui scande la représentation imagée de la vie... dont le battement vient de s'arrêter.