Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

30.4.17

EN PASSANT

Il est sans doute inutile d'ajouter de commentaires à la très orchestrée, auto-orchestrable, frénésie pré-deuxième tour électoral, tant celle-ci ressemble à tout sauf à un débat ou à une réflexion constructive sur le monde que certains des plus jeunes d'entre nous rêvent vraiment hors des sinistres déjà-vu. Avant de s'interroger sur qui sera encore vraiment là le 8 mai pour faire face à la suite, on notera simplement les intolérables commentaires ultra sexistes (sur l'âge, le physique, le vocabulaire "cougar" "poufiasse"...) à l'encontre de Brigitte Macron ou Marine Le Pen (comme ce fut le cas pour Ségolène Royal aussi - il y a suffisamment de choses à dire sur les deux systèmes incarnés par les candidats finalistes sans aller sur ce terrain nauséeux) ou les indignes insultes déversées continuellement envers les abstentionnistes dont bon nombre n'ont certainement pas à recevoir de leçon sur l'action réelle à mener contre le fascisme et l'ultra capitalisme pour s'y opposer d'esprit et de corps tous les jours et non tous les cinq ans.

27.4.17

NAGUI RÉGULATEUR DÉMOCRATE
Sans rigoler

Ainsi l'animateur radio-télé Nagui, celui qui estimait en juin 2016 que travailler dans la radio publique c'était « du bénévolat – on ne peut pas parler de salaire, c’est du défraiement », a censuré un des humoristes de son émission quotidienne, Pierre-Emmanuel Barré, au motif qu'il faisait dans un sketch l'apologie de l'abstention se concluant par « Je sais pas qui va gagner le 7 mai, mais je peux vous dire qu'il y aura 65 millions de perdants ». L'animateur s'est défendu « Mais non, ce n’est pas de la censure, surtout par rapport à la vraie censure qui risque d’arriver si Le Pen passe. Je suis sidéré qu’on banalise le fait que le FN soit au premier tour, qu’il n’y ait pas eu de manif ». Nagui, animateur habitué des manifs antifascistes donc (on cherche les traces pénélopiennes de sa présence à Bastille dimanche soir après l'annonce des résultats du premier tour). C'est tout simple et déjà éprouvé : pour éviter la censure : une autre censure. L'abstention qui a largement dépassé en nombre tous les autres votes n'est certes pas une masse homogène, mais ni plus ni moins que les autres groupes. Ses représentants n'ont pas de droit de cité. Marion Maréchal Le Pen, qui s'y connaît en extrême droite, disait récemment : « L'abstention ne bénéficie pas au Front national ». Pas très sensé ces histoires de censure !

26.4.17

ATTALI ES-TU LÀ ?
(Sans surprise)

Le pire livre jamais publié sur la musique s'appelle Bruits paru en 1977 et est signé Jacques Attali, conseiller des présidents François Mitterrand, Nicolas Sarkozy, François Hollande et du demi président Emmanuel Macron. Il fut le promoteur de la rigueur économique en 1983 (il présenta Hollande à Mitterrand), le chantre de la croissance libérée (époque Sarkozy), l'inspirateur des lois Macron passées au 49.3 (période hollandaise, rodage sous Sarkozy).
Dimanche soir, celui qui se vante aussi d'avoir été l'excitateur du MP3, dînait au chic restaurant parisien la Rotonde avec son copain le demi président Macron, alors que les fascistes affichaient un soutien de 7 658 990 personnes. Dîner bourgeois sur fond de chemises brunes : la pire musique !


Illustration : Ouin (Les Allumés du Jazz n°11- premier trimestre 2007)

24.4.17

PROBLÈMES DE CALCUL

Au moment de toutes sortes de calculs en tous sens des uns et des autres, calculs-amers, calculs-regrets, calculs-vengeurs, mieux que les pourcentages : le simple nombre des personnes, la relativité des chiffres.

(Et les enfants ne comptent pas pour rien)


LA CHIENLIT

Le Général De Gaulle ? Bien des candidats se sont d'une façon ou d'une autre réclamés de lui en le citant en exemple : Macron, Fillon, Mélenchon, Hamon, Le Pen, Dupont-Aignan ... La chienlit c'est le dénominateur commun !

23.4.17

PLACE VICTOR HUGO

Puisque Victor Hugo fut allègrement cité par les candidats à l'élection présidentielle, on le citera encore, quitte à se répéter, avec le très classique "Police partout, justice nulle part", hélas indépassé, ce soir encore tellement actuel à Paris (et sans doute ailleurs) ci-et-là à Bastille, Place de la République, La Chapelle, Place Stalingrad, là où les voix de la vie réelle et leur indispensable poésie - véritable sens pratique - ne sauraient laisser quelconque place à l'illusion catastrophique, aujourd'hui comme hier. Aujourd'hui comme demain.

DR HOLLANDENSTEIN

La créature Emmanuel Macron inventée par le Dr Hollandenstein a déclaré ce matin au Touquet : "Ce qui est important c'est de voter pour Kiksesoâ". La créature ne s'est pas trompée, à 20h Kiksesoâ est sélectionné pour la deuxième mi-temps d'un électoral-circus où Kiksesoâ se maintient en piste depuis des décennies (en piste sans t et avec deux s).

16.4.17

EAST SIDE FREEDOM LIBRARY

Hier soir à l'Est Side Freedom Library (St Paul Minnesota), Davu Seru avait réuni quelques camarades pour un concert, peinture, discussion.  Le trio Nathan Hanson, Chris Bates et Davu Seru en route à partir des traces du meilleur de la création libératrice, de ses traditions bouleversées et ses perspectives de reviviscence, pendant que Stéphane Cattaneo impressionnait ses traits. Desdamona fut de la fête pour deux impromptus approfondis. Ensuite, comme une suite naturelle au concert, tout le monde discuta à partir des expériences de la Zad de Notre-Dame-des-Landes et de Standing Rock, sur les moyens de résistance, d'organisation d'une autre vie, des perspectives créatives d'un autre futur.