Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

6.5.07

SOLIDARITE FRATERNELLE AVEC LES OUVRIERS DE LA FNAC (1)





3 commentaires:

Jean-Michel Vaillant a dit…

Pensez-vous vraiment qu'attaquer la Fnac aujourd'hui vous sera profitable alors qu'elle est quasiment seule à vendre vos disques?

Jean a dit…

Ceux qui vendent nos disques sont bien les vendeurs. C'est a leur qualite que nous sommes attache, a leur role cle, a leur intelligence de choix. Nous n'attaquons pas la Fnac, elle s'attaque toute seule. Les conditions de travail des personnels de la Fnac autant que ce qui reste de sa politique reellement musicale nous importent. Et puis devrions nous taire notre solidarite par interet? Je ne comprends pas votre remarque.

jjbirge a dit…

Si la Fnac reste seule à vendre nos disques, c'est qu'elle a assassiné les centaines de petits disquaires il y a déjà longtemps. Le prix unique a sauvé les petites librairies, mais les professionnels du disque n'ont pas compris qu'il fallait de la solidarité pour lutter contre les grosses machines de guerre. Même si cela peut sembler absurde aux productions qui y font du chiffre, la chute de la Fnac ou son abandon de la vente des disques pourraient représenter une aubaine pour nombreux petits labels qui n'y sont plus distribués depuis des années. Une nouvelle distribution reste à inventer. Avec le temps, la Fnac est paradoxalement devenue le fossoyeur de la culture.