Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

26.10.07

DRÔLES DE ZÈBRES


par Sylvain Torikian
Rentré trop vite je n'ai pu dire tout le plaisir que j'ai pris au concert de Fat Kid Wednesdays hier soir.

Je n'insiste pas sur les magnifiques qualités instrumentales des laboureurs de l’Étoile du Nord.


Attardons nous plutôt sur le choix politique rare qui rappelle au grand jour l'extraordinaire période d'émancipation du free-jazz originel, avant tout sur l’approche chorégraphique digne des meilleurs chasseurs sioux.

En dehors d’ instants d’immobilité enjoués pendant lesquels ils reprenaient leur souffle et que la public applaudissait, ce fut tout au long du concert une continuelle stratégie d'encerclement sensuelle/énergique, soutenue par l'ininterrompue pulsation.

Ce fut la recherche du secret de l'exacte sonorité qu'ils ont daigné dévoiler.

Michael Lewis enveloppe le bison d’une tension contrôlée, JT Bates se penche pour écouter ce que les profondeurs de la terre lui intiment, Adam Linz scande sa ronde magique autour de la grande ourse.

Merci


18/10/2007

Sur le même concert lire aussi
photo :Mirtha Pozzi

2 commentaires:

swaz a dit…

on les a vu en Bretagne. super

Tilde.M a dit…

Oui, définitivement oui, depuis le premier rang, c'était torride!

Merci, tu as bien fait d'aller les dénicher ceux ci !! De bien drôles de zèbres aux explorations tantôt sauvages tantôt suaves... ça fait du bien aux tympans.

à suivre, on espère!

Mathilde