Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

1.5.08

LE TEMPS DU SILENCE AUDIBLE



Il arrive qu'un événement puisse conjuguer simplement et en évidence des intentions multiples. Le musicien, le producteur de disque, souhaitent vivement rencontrer non seulement un public, mais aussi - et surtout - un peu d'histoire présente. Alors, les efforts et peines s'effacent devant le sens. Ce fut le cas pour nous lorsque sur le site de Wounded Knee, dans un blizzard violent, réfugiés dans notre voiture, nous écoutions la radio KYLIE de la réserve lakota de Pine Ridge qui passait Oyaté alors que des centaines de cavaliers du Big Foot Ride apparaissaient sur la colline pour la dernière étape de leur long et signifiant périple. Ce fut aussi le cas lorsqu'au premier mai 1997, la CNT avait donné rendez-vous au Père Lachaise (mur des fédérés) pour sa manifestation rejoignant la grande manifestation unitaire et que son camion à l'entrée du cimetière passait le disque Buenaventura Durruti. Moments où tout se met en place dans la tête, instantanés de compréhension irremplaçable.

Aujourd'hui c'est le 1er mai, date où l'on commémore (choix de la 2ème internationale) la pendaison, en novembre 1886, de cinq syndicalistes anarchistes à Chicago, arbitrairement condamnés sans la moindre preuve à la suite de l'explosion d'une bombe faisant 15 morts dans les rangs de la police à l'issue d'une marche de protestation sur la place de Haymarket, faisant elle même suite à la manifestation du 3 mai 1886 où trois grèvistes avaient été tués par la police. Auparavant, l'American Federation of Labor s'était donné deux ans pour imposer au patronat la journée de travail à huit heures. L'organisation avait choisi de commencer cette action le 1er mai 1886 parce que les entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

Au cimetière de Walheim, à Chicago, sur la tombe d'un des condamnés, Augustin Spies, on peut lire : «Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd'hui»

Rendez-vous ce matin Place des Fêtes, puis Place de la République pour jouer tout en écoutant.

1 commentaire:

Patricia.bron a dit…

Mai fête donc