Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

1.2.11

PRÉSENCES


Au Caïre un manifestant dit de grande joie (et sans le moindre accent de fanatisme que les "spécialistes" se plaisent à déceler) : "C'est incroyable de vivre ça, ça vaut le risque de mourir"...

Le passé est horreur, le futur est futur (les pronostiqueurs fatalistes et les boutiquiers hypocrites s'en chargent déjà), mais le présent est beau.

L'automne français n'aura même pas fait reculer le gouvernement pour les lois nouvelles sur les retraites ; au Caïre, à Tunis, la rue parle tellement plus fort, tellement mieux...

1 commentaire:

Valérie a dit…

"Quelle formidable leçon donnent les sociétés arabes révoltées à ceux qui, en Europe, ne les décrivaient qu’en termes manichéens : soit des masses dociles soumises à des satrapes orientaux corrompus, soit des foules hystériques possédées par le fanatisme religieux. Or voilà qu’elles surgissent soudain, sur les écrans de nos ordinateurs ou de nos téléviseurs , préoccupées de progrès social, aucunement obsédées par la question religieuse, assoiffées de liberté, excédées par la corruption, détestant les inégalités et réclamant la démocratie pour tous, sans exclusives."(blog mémoires des luttes)http://www.medelu.org/spip.php?article713