Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

15.4.07

AUTRE VIE, AUTRE FUTUR





Voir le film de Christian Rouaud (Les Lip ou l'imagination au pouvoir) et écouter le jour suivant un reportage (France Inter 15/04/07) sur l'invention internet de la société Californienne Liden Lab, Second Life, a de quoi donner le tournis. D'un côté des ouvriers autogérant leur lutte (et autogérant un temps leur entreprise) en prenant en main leur destin pour transformer, lors d'une épreuve douloureuse, le réel en rêve d'existence commune, de l'autre la création d'"avatars" (c'est le mot employé), doubles fantasmés des internautes participant au programme Second Life. Comment, comme le dit Charles Piaget dans le film, appréhender le courant d'air soudain provoqué par l'ouverture d'une fenêtre dont on a toujours rêvé qu'elle s'ouvre ? Les Lip avaient semé une graine d'espoir que Valery Giscard d'Estaing voulait autoritairement éradiquer « Il faut les punir [les Lip]. Qu’ils soient chômeurs et qu’ils le restent. Ils vont véroler tout le corps social." Alors que les élections présidentielles sont aussi largement devenues un jeu virtuel (et l'exercice le plus incroyablement pornographique qui soit), les dégraissés de Second Life s'enroulent dans l'abîme de l'abandon de toute réalité de ce qui constitue l'être, l'enfermement total et la gestion schizophrénique. 1984 est dépassé, la chair à canon devient chair à saucisses de l'intestin du "fun". "Il n'y a plus rien" chantait Léo Ferré...

Voir un film n'est pas assez si son pouvoir de transmission n'opère pas (les spectateurs du film de Rouaud peuvent devenir acteurs) et parler de ce qui fait pleurer sur un blog est risible (les acteurs d'internet se transforment facilement en atroces spectateurs). Dans un cas comme dans l'autre, sortir de l'isolement de chair et d'esprit pour que les doigts caressent autre chose que des claviers, que les yeux voient autre chose que des écrans et que le réel fasse l'amour au rêve.

Et lorsque l'on vous offre une rose, foutez votre ordinateur aux orties !

Jean

1 commentaire:

Maxime a dit…

Plus rien ne tourne rond, alors les Lip aujourd'hui !