Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

23.7.07

L'EFFET POULIE


"Il ne faut pas le bruit d'un canon pour empêcher ses pensées. Il ne faut que le bruit d'une girouette ou d'une poulie." disait Blaise Pascal (mathématicien, partouzeur puis janséniste du XVIIème), l'un des auteurs dont les pensées se trouvaient en version digérée dans les fameux fascicules (comment veux-tu ?) écoliers Lagarde et Michard. Comme l'un des frères ennemis, Michard pourrait avoir disparu alors que Lagarde a été nommée Ministre des Finances de la Sarkobande. "Pour devenir riche, arrêtons de penser" est le nouveau motto* de cette poulie du gouvernement Sarkozy (qui comporte aussi quelques girouettes). On dit qu'il n'est pas de corps sans pensée, la France devrait donc devenir une parfaite abstraction composée d'imbéciles aux manches si retroussées qu'elles n'auront plus la moindre poche. C'est lorsque Spartacus a choisi de penser plutôt que travailler bestialement qu'il est devenu un homme libre. Alors au choix : pour réveiller l'Assemblée Nationale ou l'endormir à tout jamais, vive le son du canon !


* Johnny Hallyday, exemple de travailleur sarkophile abstrait qui a depuis longtemps abandonné son cerveau sur le bord de la route du succès doit être content d'avoir une collègue à moto.

2 commentaires:

Wilij a dit…

A trop soigner ses poulies, on finit par laisser des plumes.

Anonyme a dit…

L'homme battu mais invincible, périodiquement couché et foulé par la meute, retera-t-il toujours le roseau d'avant Pascal?
C'est du Char pur sucre.
Blaise (les mathématiques, sa maldie,ses partouzes etc)me précoccupait, aujourd'hui en lisant cette "recherche de la bas et du sommet" j'ai trouvé un prétexte à te rappeler mon amitié.
Sylvain