Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

7.3.10

MATT WILSON À ARTISTS QUARTER


video

Jolie conclusion pour une de ces semaines musicales riches des Twin Cities (Didier Petit au Black Dog les 2 et 3 (voir Glob précédent), Bryan Nichols nonet (We are many) à McPhail le 4, Nathan Hanson et Viv Corringham puis Julie Johnson and No Account au Black Dog le 5), le quartet Arts and Craft du batteur Matt Wilson se produisait à l'Artists Quarter de St Paul (lieu de haute chaleur de l'histoire actualité du jazz pour reprendre le slogan, ici naturellement vécu, d'un magazine musical français créé en 1954 par Nicole et Eddie Barclay et Jacques Souplet très vite repris par Daniel Filipacchi et Frank Ténot).

Matt Wilson est de Chicago. Son swing sûr, délicat, souriant et prononcé (type Higgins matiné Shelly Manne) récèle de moultes inventions mélodiques. Le quartet (James Weidman piano, melodica, xaphoon - Terell Stafford, trompette - Martin Wind, basse) fend tranquillement l'onde, fait son chemin avec la douceur et la fermeté de trait souple, pas forcé, d'un fusain qui tout à coup enveloppe. La musique est une belle sorte de hard-cool-bop aux ouvertures subtiles témoignant de la juste persévérance d'un langage qui, toujours, a ses lumières. On rit aussi entre les morceaux, on participe. Les souvenirs s'ajoutent aux inventions affleurantes d'une musique de paix qui a ses ruses et sait les rumeurs du monde. En fin de soirée, mine de rien, le chemin parcouru impressionne de bien être.

Merci à Pamela Espeland

Images qui bougent : B. Zon


1 commentaire:

Wako a dit…

Cool la trompette