Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

22.3.09

CHACUN EST UN DÉBUT...




"En chaque homme, en chaque cri,
En chaque cri d'enfant quand il hurle effrayé
En chaque voix, chaque interdit,
J'entends bruits de menottes par l'esprit forgées
".

William Blake est cité en préambule d'une lettre de Cyril Khider à sa mère dans le livre collectif Fraternité à Perpète (éditions L'insomniaque), essentiel ouvrage de peine capitale. Au dos du bouquin une autre accroche résumé-anonyme :

"Quand la liberté devient un fantôme et que l'égalité est décrétée une chimère, il reste aux humains la pratique de la fraternité ..."




William Blake prit part active aux émeutes populaires de Londres en 1780 s'en prenant aux symboles du pouvoir et particulièrement à la prison de Newgate incendiée après avoir libéré les prisonniers. Une véritable révolution sociale touchera l'espace d'une semaine l'aube d'un jour nouveau avant d'être écrasée dans le sang par une police spéciale créée pour l'occasion (lire Beau comme une prison qui brûle (une émotion populaire en 1780) de Julius Van Daal - éditions L'insomniaque, réédition L'Esprit Frappeur)... Le poète est dans la foule.



La foule, ce dimanche matin, était nombreuse comme chaque semaine au marché d'Aligre à Paris près de la Bastille (autre prison détruite par le peuple en 1789). Une troupe de musiciens et de crieurs des rues (les rues : notre pays), portant de grotesques et gigantesques masques d'un rockeur seulement national ami de Napoléon IV, se regroupe pour se défaire ensuite parmi les un(e)s et les autres. "Chacun est un début" lancent-ils. Un très jeune homme demande "Y-a-il un début en chacun ?", un vieil homme acquiesce. Les êtres à l'idée se mêlent en sons, en corps et encore aux habitués du marché, ils jouent des notes longues avec de petites variations, de petites vibrations de derrière les barreaux, des fragments poétiques pour constituer un espace commun. Le temps est en expansion légère et le présent est perpétuel, l'innocence au premier rang, la tendresse ravivée,la dislocation éveillée l'évasion au premier chef. Il faudra bien que tout le monde sorte. La fatalité est un faux. Des jeunes filles distribuent un tract de Tiqqun (ci-dessous - revue comptant Julien Coupat parmi ses fondateurs). Un tract à lire, à prendre pour son texte de toutes les sources qui descendent vers nous, jusqu'à allumer les brandons restant pour voir et toucher, être vif dès le début. Et libérer... libérer !


"L'enfance est avec l'amour - le seul moment de la vie où l'homme est lui-même, à son insu."(Pierre Guyotat)

Photos Z. Ulma

1 commentaire:

Farbique a dit…

En complément : http://www.lafabrique.fr/