Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

10.4.09

PLUS QU'UN CHIEN


video

Mercredi soir 8 avril, lors de la soirée Lowertown Commune au Black Dog, Junkyard Empire (qui vient d'enregistrer son troisième EP) a invité un quartet au nom transneptunien, Farewell Pluto. Après le quasi classique set de Junkyard Empire, Farewell Pluto prend alors la scène avec une sorte d'ardeur inquiète instantanément et puissamment projetée. Après une composition d'un "natif du Minnesota" (ie : "All Along the Watchtower"), le titre suivant est dédié à leur ami Robert Jeske, un musicien dont la mort, deux jours auparavant, a alimenté les tristes rubriques de faits divers de la presse locale. Les conclusions officielles (provisoires) de son décès : "suicide par policier". Robert Jeske a laissé une note sur son site My Space : "Je vous aime... je suis désolé". Ensuite il est sorti sur l'avenue East Iowa à St Paul avec un pistolet bien visible qu'il a refusé de poser sur injonction de la police. Les trois policiers ont tiré et le bassiste a blessé leur chien, la riposte fut mortelle pour le jeune homme (34 ans). Les chaînes Fox 9 et WCCO se sont montrées plus affligées par la blessure du canin dénommé Boomer élevé au rang de héros et de l'intervention chirurgicale qui s'ensuivit, que par la mort (le suicide) du musicien. Robert Jeske appartenait au groupe Buried by Hope (Enterré par espoir).

"Nous sommes des météores à gueule de planète. Notre ciel est une veille, notre course une chasse, et notre gibier est une goutte de clarté"
(René Char in : Recherche de la base et du sommet).

La musique provoque une sorte d'étreinte. Elle est robuste. La déchirure s'étend et l'état d'âme s'entend sans larme ostensible. Pas de fondation sans désir et le désir pointe l'être, c'est ce qui emporte. L'être vit avec sa partie robuste. La robustesse c'est l'éloquence du corps et du coeur réconciliés.

Et puis l'un des guitaristes du groupe doit partir car on vient de lui signaler que sa femme allait accoucher. Farewell Pluto devient trio, l'angle change et laisse pénétrer une lueur sensible qui modifie sensiblement l'élan. Il ne perd rien de sa force, il esquisse une simple caresse. La douleur s'incline. Le temps destructeur s'efface devant les reflets d'enfance. Pluton n'est pas seulement le dieu des enfers, mais aussi celui des richesses souterraines.

video
Farewell Pluto : Brett Hansen : guitare, chant, Greg Boesel : guitare, Kyle Beisswenger : basse, Charlie Sloan : batterie

Black Dog

minifilms : B. Zon


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Heavy